Mon réseau grandit : une étape majeure cet été

Publié le 09/07/2024

L’arrêt de l’exploitation de la ligne A du tramway, du 18 juillet au 30 août, s'accompagne d’un solide système de substitution. Un saut dans le temps !

Quatre hommes posent au niveau de la ligne de tramway, avenue Clemenceau
Avenue Clemenceau, le raccordement des lignes A et B du tramway va pouvoir être préparé dès cet été. - ©Elisabeth Jard

Les habitués du tram ont déjà commencé à anticiper leurs trajets de l’été. Du 18 juillet au 30 août, la ligne A du tramway sera en effet interrompue. Une coupure dans le service, pensée pour concentrer les travaux sur une période de moindre fréquentation. 

« Cette interruption du service ne sera pas sans conséquences sur les habitudes des usagers. Mais la période a été calculée pour engendrer le moins de perturbations possibles », résume Yohann Nédélec, vice-président de Brest métropole en charge des mobilités. 

Bus de substitution

La période estivale étant effectivement synonyme de moindre fréquentation, l’interruption de service de six semaines aura logiquement un impact plus faible que sur d’autres périodes de l’année. D’autant que Bibus a planifié un système de substitution par bus qui devrait largement compenser, tout au long de la ligne, des portes de Gouesnou et Guipavas, jusqu’à la porte de Plouzané.

Les horaires de départ des bus se feront aux mêmes heures que ceux du tram, sur le même cadencement « et des bus supplémentaires seront mis à disposition en cas de besoin, sur toute la période », précise David Donard, chez Bibus. Dès le 17 juillet au soir, une signalétique habillera les stations de la ligne A, pour guider les voyageurs vers les arrêts de substitution. Toutes les informations pratiques seront également disponibles sur le site de Bibus

Six chantiers en parallèle

Durant cette période, le chantier d’aménagement de la ligne B du tramway avancera à grands pas. Sans cette interruption, impossible en effet de mener à bien de nombreux chantiers qui permettront ensuite de gagner du temps, notamment pour le raccordement des lignes A et B. 

Pas moins de six chantiers vont pouvoir se dérouler sur cette période : 

  • Préparation de la connexion entre la ligne A et la ligne B, au niveau de l’avenue Clemenceau
  • Préparation de la future voie de tramway au niveau de l’avancée de la porte Saint-Louis et de l’avenue Clemenceau. Celle-ci sera interdite à la circulation, entre les rues Duquesne et du Château du 18 juillet au 30 août
  • Pose des « tuyaux » qui permettront, sous les rails, d’alimenter et contrôler les rames, au niveau de l'avance de la porte de Landerneau 
  • Renouvellement des rails au niveau du carrefour des rues de la Porte et Saint-Exupéry, dans le cadre d’une maintenance nécessaire après dix ans d’exploitation sur une portion en courbe et en pente, qui sollicite très fortement les matériaux  
  • Travaux au dépôt du tram, au niveau de Thalès, pour préparer l’arrivée de la deuxième ligne et optimiser notamment le lancement des premières rames du matin. 
  • Création d’un poste de secours au dépôt des bus de Kergonan, permettant d’activer les arrêts d’urgence sur les lignes A et B.

Une étape symbolique

Les travaux avancent bien, et le calendrier est respecté. L’opération de raccordement des deux lignes marque une étape symbolique, qui ancre de façon définitive le futur passage de la ligne B avenue Clemenceau. Nous sommes prêts, et les premiers essais pourront se dérouler comme prévu à l’automne 2025, se réjouit Yohann Nédélec.